0item(s)

Votre panier est vide.

Product was successfully added to your shopping cart.

L'ÉRABLIÈRE

La cabane a sucre signée le vignoble du ruisseau
L’eau d’érable sucrée a été découverte par les Amérindiens et les colons français ont eu l'idée de transformer cette eau en sucre. À une époque, chaque printemps on fêtait la fin de l’hiver en récoltant l'eau d’érable dans des barils et en la faisant bouillir jusqu’à l’obtention de sucre. Ce sucre était un aliment de réjouissance après les longs hivers.

Nos arbres reliés à un réseau de tubulures acheminent l'eau d'érable à des stations de pompage pour la rediriger vers les réservoirs dans nos caves. Nous employons un évaporateur de pointe qui est alimenté aux granules de bois. Cet équipement produit une combustion aux impacts environnementaux réduits. L’évaporateur a pour fonction de chauffer l'eau d'érable en concentrant les sucres pour obtenir le sirop d’érable. Tout comme le vin, le sirop d’érable peut connaître des variantes selon les années et le terroir.

L'osmose inversée est utilisée pour concentrer le sucre dans l’eau d’érable afin de générer des économies de combustible. D’autre part, ce procédé donne une eau cristalline, neutre et d’origine végétale, nommée filtrat d’eau d’érable. Dépourvue de sucre et de minéraux, elle est ensuite conservée légèrement au-dessus du niveau de congélation dans nos cuves d’acier inoxydable à ceinture réfrigérée en géothermie jusqu’à l’embouteillage. Cette façon de faire est en instance de brevet.